En juin 2017, le projet de service 2017 – 2021 a été validé par l’assemblée générale de l’association.

Il s’inscrit dans la lignée des valeurs portées par le service et l’association.

Il y a tout d’abord le respect du libre choix de la personne accompagnée et de sa dignité. Les professionnels de l’association  s’appliquent à réaliser leurs accompagnements et leurs actions dans le respect d’une démarche éthique et déontologique. La personne accompagnée, bien qu’en perte d’autonomie, reste avant tout une personne. A ce titre elle doit être respectée et accompagnée en tant que telle.

Ensuite, la préservation de l’autonomie de la personne accompagnée est un autre principe important de l’action de l’association. Même quand l’autonomie d’une personne diminue, elle conserve des capacités. Il est alors primordial de les prendre en compte dans un accompagnement et de les mobiliser pour que la personne puisse les préserver.

En outre, le respect de la confidentialité est primordial. C’est un élément essentiel de la confiance que peut accorder une personne au service, mais aussi de la qualité de l’accompagnement que pourra proposer le service.

Enfin, proximité et accessibilité du service et de ses prestations viennent compléter ces engagements. Il faut garder ces notions à l’esprit et échanger avec les acteurs, les élus et la population, afin de mettre en place ou d’imaginer les moyens nécessaires permettant à chaque personne âgée du territoire de bénéficier des services que l’association propose, d’être au plus près de leurs attentes.

Ainsi, pour les années à venir, les principales évolutions consisteront en la stabilisation des services existants tant en termes d’effectifs que d’organisation ; l’amélioration de la qualité du service et  le développement de nouvelles compétences et de nouveaux services.

La feuille de route de ces prochaines années se décline en 6 axes :

  • Améliorer la qualité des accompagnements (Améliorer l’accueil, l’information, identifier et accompagner les personnes en situation de grande fragilité,…) ;
  • Développer le rôle d’acteur de prévention du service ;
  • Poursuivre les travaux de recensement et de fédération des acteurs du territoire (Favoriser le développement de partenariats, travailler sur la coordination ville-hôpital,…) ;
  • Finaliser la mise en œuvre d’une démarche qualité (Améliorer l’information sur les droits des bénéficiaires, favoriser la participation des bénéficiaires au fonctionnement du service,…) ;
  • Adapter l’organisation du service à son évolution en cours et prendre en compte les évolutions à venir ;
  • Développer le champ d’intervention et des compétences vers les personnes en situation de handicap et vers le sanitaire.
Fermer le menu